LA TOXOPLASMOSE

LA TOXOPLASMOSE

Toutes les femmes enceintes connaissent cette maladie. En effet, la toxoplasmose est une infection parasitaire qui, pouvant nuire au fœtus, connaît beaucoup de campagnes de prévention et est étroitement surveillée. Mais quels sont les risques, comment est-ce qu'on la contracte, et comment s'en protéger ?

Qu'est-ce que l
 ?

La toxoplasmose est donc une infection, qui est due à un parasite, le toxoplasma gondii. Celui-ci se retrouve chez tous les mammifères à sang chaud. Néanmoins, il ne peut se reproduire que chez le genre félin, autrement dit, les chats.

L'infection que ce parasite induit est généralement bénigne, et passe la plupart du temps inaperçue.

Cependant, quelques catégories de la population peuvent développer des symptômes plus visibles,voire potentiellement dangereux. C'est le cas des personnes immunodéprimées (dont le système immunitaire est défaillant) et des femmes enceintes.

Et en effet, pour ces dernières, le parasite peut causer de gros dégâts sur le fœtus, selon le stade de son développement.

Que risque le fœtus infecté ?

Les dégâts occasionnés par cette infection vont dépendre de l'âge du fœtus. Ainsi :

  • Avant 16 semaines : si c'est dans cette période que la contamination est la plus faible, c'est aussi celle où les conséquences sont les plus graves lorsqu'elle survient. Parmi les complications, on peut noter des troubles psychomoteurs, des troubles végétatifs, des troubles oculaires, et malheureusement, un risque accru de la mort du fœtus et des fausses couches.
  • Entre 16 et 28 semaines, on retrouve les troubles oculaires, qui se développeront à l’adolescence, ainsi que des calcifications intracrâniennes.
  • Après 28 semaines, ce sont surtout les troubles oculaires que l'on va retrouver. Ainsi, l'enfant sera très surveillé.  

Comment éviter la contamination ?

 d'abord, il faut savoir si vous êtes immunisé ou pas. C'est pourquoi, dès que la grossesse est médicalement reconnue, vous aurez une prise de sang pour savoir si vous risquez de contracter le parasite. Avec l’hygiène et le niveau de vie (viande analysée, congélation...), de moins en moins de femmes sont immunisées contre la toxoplasmose. 

C'est pourquoi un dépistage est pratiqué pour toutes les femmes enceintes. Si on constate que la femme n'est pas immunisée, des prises de sang régulières seront effectuées pour déceler le parasite et agir en conséquence en cas de contamination.


Chez une femme enceinte, et contrairement aux autres personnes, l'infection présente des symptômes proches de ceux de la grippe.

Au quotidien, il est également important de faire de la prévention :

  • Évitez le contact avec les animaux, et les litières d'animaux. Si on se méfie particulièrement des chats, tous les animaux à sang chaud sont susceptibles de vous contaminer. Néanmoins les animaux d'appartement sont moins susceptibles d'être porteurs.
  • Lavez bien vos légumes. Surtout s'ils viennent du jardin. Certains préconisent d'ailleurs un rinçage au vinaigre. De même, évitez les légumes crus ailleurs que chez vous. Les restaurateurs et la restauration rapide ne sont  peut-être pas aussi consciencieux qu'il y paraît.
  • Ne mangez pas de choses crues. Pas de steak tartare, de charcuterie un peu douteuse et sensible (comme le pâté ou les rillettes).
  • Lavez-vous bien les mains, souvent, et surtout si vous êtes allé jardiner. Tout  contact avec la terre doit être suivi d'un nettoyage en règle.
  • Faites bien cuire votre viande. Certains disent que la congélation tue le parasite. C'est vrai, mais il faut la maîtriser pour être certain de bien faire les choses. En effet, selon l'épaisseur du morceau, il faudra plusieurs jours pour que cette méthode soit efficace. Dans le doute, ne comptez pas trop dessus et faites surtout attention à la cuisson.

Avec ces quelques précautions et un suivi médical régulier, vous ne devriez pas avoir de souci.

Vous avez la parole : avez-vous eu des soucis avec cette maladie ? Quels sont vos gestes quotidiens pour vous en prémunir ?

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type