PEUT-ON ENCORE DONNER DES PRODUITS INDUSTRIELS À SON ENFANT ?

PEUT-ON ENCORE DONNER DES PRODUITS INDUSTRIELS À SON ENFANT ?

Scandales alimentaires (voir dernièrement Lactalis), aliments trop gras, ou trop sucrés, ou trop salés, marques ne respectant pas l'écologie...

Plus le temps avance, plus les appels au boycott pour x ou y raisons se multiplient. Malheureusement, il est compliqué d'échapper totalement aux produits industriels, et on culpabilise.

Alors peut-on encore donner de la nourriture industrielle à nos enfants de nos jours, sans danger, et sans culpabiliser ?

Nourrir correctement son enfant

On ne cesse de le répéter, et vous avez déjà vu beaucoup d'articles à ce sujet sur ce blog, manger équilibrer et sainement est primordial, surtout pour un jeune enfant en plein développement.

En somme, acheter des produits frais, locaux et de saisons, cuisiner, limiter le sucre et le gras, et varier son alimentation, sont de bonnes habitudes et ce qu'il y a de mieux pour un enfant qui découvre la nourriture.

Oui, mais voilà. Personne n'échappe aux produits tout faits, au moins de temps à autre.

Et ce, pour plusieurs raisons :

  • Le manque de temps. On a une vie de plus en plus rapide, et on court tous après le temps. Or, cuisiner des produits frais demande, justement, du temps. Et il est parfois plus simple d'ouvrir une boîte de conserve ou de prendre un plat surgelé que de cuisiner.

  • C'est bon. Les pâtes à tartiner, les gâteaux, bonbons et autres friandises, personne ne va vous dire le contraire, c'est bon. Notre génération a grandi avec, et de temps à autre, on a envie de se faire plaisir, et même de faire découvrir ces « madeleines de Proust » à ses enfants.

  • On a pas envie de cuisiner. C'est simple comme raison. De temps à autre, nous aussi on a envie de faire une pause et de manger trop gras, trop sucré, trop salé.

Le vrai problème ? La surconsommation

Le problème n'est pas tant de consommer ces produits, mais plutôt de les surconsommer. Notre société est championne pour nous pousser à l'achat, pas toujours utile.

De plus, et même si beaucoup de sociétés font des efforts là-dessus, l'impact écologique est souvent catastrophique, parce que nous en mangeons trop.

Or, la consommation de ces produits doit rester exceptionnelle, pour le plaisir ou parce qu'on a pas le choix.

Il est vrai que pendant des années, on se gavait de céréales tous les matins, on prenait un verre de jus d'orange, on mangeait souvent un plat vite fait le temps de midi, et on avalait beaucoup de pâtes à tartiner au goûter.

Pas terrible, on en convient. Maintenant que nous sommes conscients des problèmes, aussi bien écologiques que pour la santé, qu'ils occasionnent, nous avons tendance à vouloir les bouder, sans toutefois toujours réussir, ce qui occasionne un sentiment de culpabilité.

Or, il suffit de garder ces aliments pour des occasions spéciales. Si tout le monde faisait ça, les soucis seraient moindres.

Pour ce qui est des scandales sanitaires, malheureusement, le problème peut se retrouver pour n'importe quel produit. On ne peut pas être certain d'y échapper.

Et, du reste, on peut aussi avoir des soucis avec le fait maison, qui n'est pas toujours simple à gérer, mais aussi avec le bio et la culture locale (souvenez-vous du scandale des grainesgermées contaminées par une bactérie).

Donc, il faut apprendre à relativiser, et tout simplement, manger correctement la plupart du temps.

Vous avez la parole :

Et vous, avez-vous banni les produits industriels, ou, au contraire, les consommez-vous encore ? On attend vos témoignages.

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire:
Code de type